Coup de projecteur sur le premier gagnant : Soonwoo Kwon

Soonwoo Kwon a connu une semaine de rêve à l’Astana Open en battant trois têtes de série en route pour remporter son premier titre sur le circuit ATP.

Le joueur de 23 ans est le deuxième Sud-Coréen à remporter un trophée de niveau Tour à l’ère de l’Open, après le triomphe de Hyung-Taik Lee à Sydney en 2003. Le n°82 mondial a vaincu l’Australien James Duckworth lors du match de championnat.

ATPTour.com a rattrapé Kwon après avoir remporté son premier titre à Nur-Sultan.

Regardez les faits saillants de la finale de Nur-Sultan

Qu’est-ce que cela signifie pour vous de remporter votre premier titre ATP Tour ?

Gagner le titre en tant que Coréen, cela fait 18 ans et cela signifie beaucoup pour moi et je suis vraiment fier de moi. Je me sens bien et vraiment heureux pour moi et mon équipe et toutes les personnes qui me soutiennent depuis la Corée.

Il fallait gagner deux matchs en trois sets et vaincre trois têtes de série pour obtenir ce trophée. A quel moment de la semaine avez-vous commencé à croire que vous pouviez remporter ce titre ?

Je n’ai pris qu’un match à la fois. Je n’ai jamais pensé que j’allais gagner le tournoi. Mais après match après match, je ne pensais qu’au prochain match. Aujourd’hui, je viens de sortir et c’était une journée parfaite pour moi.

Avant votre course ici, vous n’aviez jamais atteint la finale lors d’un événement du circuit ATP. Selon vous, quelle a été la clé de votre percée cette semaine à Nur-Sultan ?

Le point clé était d’être détendu et de ne pas paniquer. J’ai essayé d’avoir mon visage de jeu et je suis resté concentré et c’est tout. J’essaie juste de rester dans le match. Surtout en quart de finale, c’était un match difficile pour moi avec beaucoup de hauts et de bas, mais j’ai juste essayé de rester calme et je n’ai pas paniqué.

Vous êtes le deuxième Sud-Coréen de l’ère ouverte à remporter un titre sur le circuit ATP. Dans quelle mesure pensez-vous que cela peut aider à développer le sport en Corée du Sud et inspirer les autres à suivre vos traces ?

Gagner ce tournoi va aider beaucoup de joueurs en Corée du Sud et va aider beaucoup de gars qui essaient d’y aller. Les plus jeunes m’admireront et ils vont croire qu’ils peuvent le faire aussi.

Pourriez-vous prendre un moment pour rendre hommage à certaines des personnalités clés de votre vie et de votre carrière qui vous ont aidé à franchir cette étape ?

Mes parents m’ont vraiment soutenu depuis le début jusqu’à maintenant. Ils m’ont vraiment soutenu depuis la Corée. Mon sponsor Fila, ils m’ont vraiment aidé avec beaucoup de choses, ainsi que notre agence Leeco. Ils ont été très amicaux et m’ont aidé quand j’ai eu des moments difficiles. Mon équipe, mon coach et mon entraîneur. Ils ont travaillé si dur depuis que nous avons commencé et l’équipe de la ville coréenne, en Corée, qui est la ville de Daejeon, m’a aidé avec beaucoup de pratiques. Aussi, les gens qui nous aident en Amérique. Tous ces gars m’ont aidé dans ma carrière et mon parcours.

Comment avez-vous commencé à jouer au tennis et quels sont vos premiers souvenirs de pratique de ce sport ?

Mon père, il m’a fait découvrir le tennis. J’étais un garçon assez sauvage quand j’étais jeune. Je courais partout et cherchais à dépenser de l’énergie. J’ai de bons souvenirs en jouant au tennis et en même temps je jouais au football.

Comment vous décririez-vous en tant que joueur, et comment vous décririez-vous en dehors du terrain ? Votre attitude sur le court s’étend-elle également en dehors du court de tennis ?

Je suis un gars assez sauvage en dehors du terrain. J’aime vraiment chanter, vraiment amical. J’aime m’amuser, je suis un gars vraiment facile. Sur le terrain, beaucoup de gens disent que je suis vraiment sérieux, juste une personnalité différente, je pense que ça change. En dehors du court, je souris beaucoup. Rien ne m’inquiète vraiment. Sur le terrain, je suis également très concentré et je prends vraiment soin de mes affaires.

Quelles sont, selon vous, vos plus grandes passions en dehors du tennis et pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ces intérêts ?

J’aime chanter. Je ne me considère pas comme un bon chanteur mais j’aime en profiter. Peut-être sous la douche et des trucs comme ça. J’aime regarder des films, de petits passe-temps. Netflix et drames coréens.

C’est un moment clé dans votre carrière. Comment allez-vous célébrer cette victoire ?

Je vais en profiter aujourd’hui et célébrer avec mon équipe et les gens ici à l’hôtel. J’en profiterai autant que possible aujourd’hui, puis demain je pars à San Diego pour y disputer un autre tournoi et nous recommencerons. Mais aujourd’hui est mon plus beau jour alors je vais en profiter.