Roger Federer : “Je sais que je ne gagnerai pas à Roland-Garros, et si vous pensez que je peux le faire, vous vous trompez”.

Roger Federer a dit à tous ceux qui pensent qu’il est un prétendant à la victoire à Roland-Garros qu’ils se trompent.

Federer a fait sa première apparition depuis mars – et seulement sa troisième en 16 mois – à l’Open de Genève mardi, où il a perdu contre Pablo Andjar 4-6, 6-4, 4-6.

Après le match, il a ouvertement admis qu’il était déçu de lui-même, et cette défaite le laisse désespérément à court de tennis avant Roland Garros.

Il n’a disputé que deux tournois, Doha et Genève, et neuf sets de tennis depuis janvier 2020, ce qui est loin d’être une préparation idéale pour un tournoi majeur en cinq manches.

Et, peut-être de manière compréhensible, Federer a accepté qu’il ne voit tout simplement pas de possibilité de lui faire remporter un 21e titre du Grand Chelem à Paris, et il le voit plus comme une préparation pour la saison sur gazon qu’autre chose.

“Je pense que lorsque vous avez joué si peu et que vous savez où se situe votre niveau, et je pense que vous l’avez vu aujourd’hui, comment puis-je envisager de gagner les Internationaux de France ?”. a déclaré Roger Federer.

“Je suis juste réaliste, je sais que je ne gagnerai pas Roland-Garros, et celui qui a pensé que je le ferais ou que je pourrais le gagner a tort.

“Bien sûr, des choses plus folles ont pu se produire, mais je ne suis pas sûr qu’au cours des 50 dernières années à Roland-Garros, quelqu’un ait débarqué à 40 ans, après avoir été absent pendant un an et demi, et ait remporté toutes les victoires consécutives.

“Roland Garros n’est pas l’objectif. L’objectif est le gazon, donc j’ai encore du temps.”