Un Open compétitif de San Diego se déroule

La tournée ATP est arrivée en ville avec le premier Open ATP 250 de San Diego qui se déroulera au Barnes Tennis Center à partir de cette semaine. San Diego avait déjà accueilli le match de Coupe Davis 2014 entre les États-Unis et la Grande-Bretagne, mais il s’agissait du tout premier événement de la tournée ATP de la ville.

Alors que San Diego profitait de son premier événement de tennis de haut niveau en sept ans, les foules sont venues en masse pour montrer leur amour du jeu et soutenir leurs joueurs préférés. Et quel champ stellaire ils avaient à choisir. Avec l’annulation du swing asiatique d’automne en raison de la pandémie, de nombreux meilleurs joueurs ont décidé de venir à San Diego pour se préparer au prochain tournoi Masters 1000 à Indian Wells. Du triple champion du Grand Chelem et ancien numéro 1 mondial Andy Murray sur la piste du retour au numéro 5 mondial Andrey Rublev, aux trois demi-finalistes du Grand Chelem 2021 à Felix Auger-Aliassiame (US Open), son compatriote canadien Denis Shapovalov (Wimbledon) , et Aslan Karatsev (Open d’Australie), ainsi que deux anciens demi-finalistes du Grand Chelem à Grigor Dimitrov (également vainqueur de la finale de l’ATP World Tour en 2017) et Diego Schwartzman, les fans avaient une pléthore de talents à apprécier dans le Soleil californien et sous les projecteurs dans les soirées animées.

Qualification

La force du tirage au sort était telle que même les qualifications se sont vantées d’un double finaliste du Grand Chelem en Kevin Anderson. Le Sud-Africain de 6 pieds 8 pouces était la tête de série des qualifications et a battu un Australien Jason Kubler au premier tour avant de s’incliner face à un autre Australien, Alex Bolt, en trois sets serrés au second. Anderson revient de blessure et est clairement loin de retrouver la forme qui l’a vu atteindre les finales de l’US Open et de Wimbledon. Comme Andy Murray, il a remonté le classement, et sa volonté de jouer les moindres Challenger et les événements de niveau 250 témoigne de son amour et de son dévouement pour le jeu.

A l’autre extrémité du spectre, le résultat le plus étonnant des qualifications fut sûrement la victoire du numéro 901 mondial danois August Homgren, sur le numéro 75 mondial Jordan Thompson, en deux sets 6-4, 7-6. Holmgren joue pour l’Université de San Diego où il se spécialise en études de théâtre et de performance, et il a certainement volé la vedette au premier tour de qualification. L’ajout de joueurs universitaires locaux comme Holmgren à des événements de niveau 250 offre une opportunité précieuse de jouer au niveau élite pour ceux qui ont besoin de combiner leur tennis avec une formation universitaire. De plus, ils apportent certainement le soutien le plus bruyant avec eux !

Bien que Holmgren ait perdu son match de qualification au 2e tour contre l’Italien Salvatore Caruso, ce n’était pas la fin de l’histoire pour l’étudiant de 23 ans, ni pour un certain nombre d’autres perdants du deuxième tour de qualification.

Tour 1 – 32 derniers

Andy Murray contre Kei Nishikori a été le match le plus marquant du premier tour – une égalité alléchante entre deux anciens ennemis qui se sont rencontrés pour la dernière fois en quarts de finale de Roland-Garros en 2017. Décevant pour les fans, cela ne s’est pas produit. alors que Nishikori a été contraint de se retirer quelques heures avant le départ en raison d’une blessure au bas du dos. Dans l’étape du perdant chanceux Denis Kudla des États-Unis, classé 94 mondial, pour sa première rencontre avec le triple champion du Grand Chelem, qui essaie de remonter le classement après une double opération à la hanche.

Devant une salle comble lors de la séance de mardi soir, la régularité de contre-coup de poing de l’ancien numéro 1 mondial, gardant constamment le ballon en jeu et faisant frapper son adversaire d’un autre coup, était de trop pour l’Américain et Murray a gagné facilement 6- 3, 6-2.

Alors que Murray a montré des éclairs de l’éclat qui l’avait propulsé au sommet, y compris un délicieux gagnant du lob top spin du revers en diagonale, son service médiocre, en particulier son faible pourcentage de points gagnés au deuxième service, aurait pu lui coûter cher contre un meilleur adversaire. Kudla manquait de puissance de feu pour capitaliser, mais son adversaire au tour 2, le numéro 10 mondial Casper Ruud, ne sera probablement pas aussi généreux.

De manière controversée, lors de sa conférence de presse qui a suivi, Andy Murray a été interrogé sur les allégations de violence domestique entourant Alexander Zverev par Bill Simons de Inside Tennis Magazine. Alors que Murray a bien répondu, appelant à ce que le problème soit résolu d’une manière ou d’une autre, interroger les joueurs sur le problème est injuste et les met dans une position très inconfortable. L’action la plus sage serait certainement que l’ATP avise les médias que les questions concernant une affaire juridique personnelle sont strictement interdites. Les joueurs sont là pour jouer, pas pour agir en tant que juge et jury sur des questions qui dépassent leur champ de connaissances.

Pendant ce temps, un autre joueur de retour de blessure était le Bulgare Grigor Dimitrov, qui a gagné dans un match serré de trois sets contre Marton Fuscsovics. Actuellement classé 29, l’ancien numéro 3 mondial a commencé fort dans le premier set mais a baissé son niveau avec des erreurs de service se glissant dans son jeu dans le second. Un service plus solide dans le set décisif l’a aidé à récupérer, tandis qu’à l’inverse, des erreurs de service de son adversaire lui ont permis de casser pour remporter le match 6-3 1-6 7-5.

Brendon Nakashima, un habitant de San Diego, âgé de 20 ans, a affronté le vétéran italien Fabio Fognini. Fognini est extrêmement talentueux mais incroyablement incohérent. Nakashima a réussi à conserver sa régularité au milieu du chaos à l’autre extrémité pour gagner en trois sets 6-7, 6-1, 7-5 devant une foule partisane. Sa récompense ? Une confrontation avec la tête de série et numéro 5 mondial, Andrey Rublev, qui a reçu un laissez-passer pour le deuxième tour.

Il y avait également plusieurs autres Américains en action pour que la foule locale les encourage. Une affaire entièrement américaine entre Sebastian Korda et Tommy Paul s’est terminée par une victoire de Korda 6-3, 5-7, 6-1. Le Californien Taylor Fritz a également remporté son match face au vainqueur d’August Holmgren lors des qualifications, Salvatore Caruso, 6-4, 7-6.

Le vainqueur du Miami Masters 1000, Hubert Hurkacz, a disputé son match de premier tour en deux sets, battant le puissant Australien Alex Bolt. Cependant, ce n’était pas la fin de la journée de travail pour Hurkacz, qui a dû se précipiter au stade 2 juste après pour jouer un match de double avec son partenaire, l’ancien numéro un mondial de double Marcelo Melo. Malheureusement, ils ont perdu une rencontre exténuante lors du tie-break des champions 13-11.

Hurkacz disputera son troisième match en deux jours contre le Russe Aslan Karatsev, qui pourrait bien être le cheval noir du tournoi. Karatsev, qui était une demi-finaliste surprise de l’Open d’Australie plus tôt cette année, a battu Federico Delbonis en deux sets 6-1, 7-5. un adversaire difficile.

Un autre perdant chanceux qui a obtenu un sursis était Kevin Anderson, mais le numéro 22 mondial Dan Evans vient de l’emporter en deux sets très serrés. Un jeu de service médiocre du gros serveur Anderson, généralement fiable, a aidé Evans à briser pour une victoire de 7-6, 7-5.

Le quart de finaliste de l’US Open, Lloyd Harris, d’Afrique du Sud, a eu besoin de trois sets pour affronter le vif qualifié Christopher Eubanks, tandis que le numéro 15 mondial Diego Schwartzman, Lorenzo Sonego et Cameron Norrie ont remporté des victoires en deux sets.