Zverev nie tout acte répréhensible alors que l’ATP enquête sur les allégations d’abus

UNE

Lexander Zverev a déclaré qu’il se félicitait de la décision de l’ATP d’ouvrir une enquête interne sur les allégations d’abus à son encontre et a réitéré son déni de tout acte répréhensible.

Les allégations de violence domestique ont été soulevées pour la première fois par son ex-petite amie Olga Sharypova il y a un an, puis à nouveau en août.

Dans les rapports, elle a allégué que Zverev avait été violent physiquement et émotionnellement, l’ATP annonçant lundi qu’ils avaient ouvert une enquête.

En réponse à cela, Zverev a déclaré : « J’ai toujours soutenu pleinement la création d’une politique ATP contre la violence domestique. De plus, je salue l’enquête de l’ATP sur cette affaire et je demande à l’ATP d’ouvrir une enquête indépendante depuis des mois.

Au moment de l’annonce de l’ATP, le directeur général Massimo Calvelli a déclaré dans un communiqué : « Les allégations portées contre Alexander Zverev sont graves et nous avons la responsabilité d’y répondre. Nous espérons que notre enquête nous permettra d’établir les faits et de déterminer les mesures de suivi appropriées. »

LIRE LA SUITE

Dans sa réponse, Zverev a de nouveau répété les mêmes démentis des accusations. Le n°4 mondial allemand a déclaré : « Comme indiqué précédemment, je nie catégoriquement et sans équivoque aucune de ces allégations.

« Nous avons obtenu une injonction préliminaire contre l’éditeur et le journaliste des fausses allégations qui affirme que les accusations sont diffamatoires et fausses.

“Néanmoins, l’éditeur et le journaliste sont tous deux en violation délibérée de cette ordonnance du tribunal en s’abstenant de retirer le reportage et en continuant à pousser les allégations sur les réseaux sociaux à plusieurs reprises. Mes avocats ont engagé d’autres procédures.